Commentaire de Le péripate
sur Un vaccin contre le socialisme - Ayn Rand (1905-1982)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Le péripate Le péripate 5 mars 2010 16:38

Et dire que certains qualifient le socialiste Barroso d’ultra-libéral. Je crains qu’ils n’aient une attaque si d’aventure ils lisaient Rand.
Car effectivement il y a de l’extrême chez Rand, un radicalisme exceptionnel. Et aussi, il faut le dire une attitude authentiquement sectaire (le groupe avait par exemple cherché à faire divorcer Rothbard ! ).
C’est ce côté un peu étroit de la pensée de Rand, cet absolutisme intellectuel qui l’écarte définitivement de la souplesse de la pensée d’Hayek ou de l’utilitarisme rigoureux (voire maniaque) de Davis Friedman.
Avec comme résultat que des pistes par elle ouvertes sont inexplorées, je pense par exemple aux mots qu’elle a sur le sacrifice.

Une belle pensée, très peu connue en France, mais faut-il s’en étonner ? L’Université marxiste a bien travaillé. smiley


Voir ce commentaire dans son contexte