Commentaire de le naif
sur Le « commerce équitable », inutile au mieux, contreproductif au pire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

le naif le naif 8 mars 2010 17:40

@ Lemiamat 

Payez au producteur tout ce que vous pouvez !

Vivant à la campagne, c’est ce que je fais dès que c’est possible, j’achète directement aux producteurs et pour le reste je privilégie autant que possible la qualité au prix car je n’ai pas les moyens d’acheter de la merde. Ceci étant le prix n’est même plus un gage de qualité

J’adore les gens qui critiquent le libéralisme (le vrai, pas le soi disant liberalisme anglo saxon) sans en connaître les principes. 

Dans le cas précis, je me référais à l’article qui selon vos critères n’est pas le pur Libéralisme que vous appelez de vos vœux.... Ceci dit vous êtes libre de croire en ce système, autant que moi de ne pas y croire. Le crédo actuel consistant à essayer de nous expliquer que si le libéralisme n’a pas fonctionné et nous a mené au désastre actuel, c’est que nous ne sommes pas allé assez loin dans la dérèglementation, me laisse pantoîs.....

TOUT HOMME SUR CETTE TERRE EST A LA FOIS PRODUCTEUR ET CONSOMMATEUR, quel côté favorisez vous ? consommateur ou producteur ?
Si producteur alors les prix doivent être élevés donc les quantités consommées faibles
Si consommateur alors les prix doivent être très bas donc les quantités consommées énormes.

C’est l’impasse des théories libérales qui n’envisagent les rapports que sous l’angle de la concurrence. On peut également les envisager sous l’angle de la complémentarité et dans ce cas les échanges deviennent fructueux pour les deux parties. La relation entre le producteur et le consommateur doit être équitable, une juste rémunération et un juste prix.

Enfin, le libéralisme n’est pas l’anarchie, il est nécessaire d’avoir un ETAT DE DROIT. Je propose que l’Etat fasse peu de choses et les fasse bien (JUSTICE, SECURITE).

Vous avez raison ce n’est pas l’anarchie, d’un coté quelques vainqueurs et de l’autre une masse de perdants et entre les deux une justice et une police pour défendre les biens et les intérêts des premiers. Le fait que la santé et l’éducation n’entrent pas dans les prérogatives de votre ÉTAT DE DROIT IDÉAL est assez révélateur.....

Sans justice et sécurité, un peuple n’évolue pas....

Sans justice sociale un peuple n’évolue pas....

Slts


Voir ce commentaire dans son contexte