Commentaire de José Lopez-Martinez
sur Le mythe de la surpopulation


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

José Lopez-Martinez José Lopez-Martinez 9 mars 2010 11:25

@ Actias :

« Quel est l’interet d’une terre avec des humains partout... »

Partout, c’est beaucoup dire. Aux États-Unis, seulement 2% du sol cultivable sont nécessaires pour nourrir la population. Dans les faits, aujourd’hui les hommes vivent sur une infime partie de la Terre.


« Le taux de disparition des especes sauvages augmente plus vite aujourd’hui que durant les dernières grandes extinction. »

N’importe quoi. Sans parler du fait que l’on découvre chaque années des centaines de nouvelles espèces.


Voir ce commentaire dans son contexte