Commentaire de José Lopez-Martinez
sur La globalisation du football


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

José Lopez-Martinez José Lopez-Martinez 16 mars 2010 14:03

@ King Al Batar :

« Ce ne sont pas les joueurs noirs qui sont exploités, mais les pays d’ou proviennent ces joueurs qui ne beneficie pas des talents de leur joueurs pour enrichir leur propre championnat. »

Tiens !? Un joueur africain serait donc propriété de l’Afrique ?

Sinon, cette façon de voir est simplement fausse : si les joueurs africains ne s’étaient pas formés en Europe, ils n’auraient enrichi rien du tout et certainement pas les championnats africains, qui, justement n’ont vu leur qualité augmenter qu’à partir du moment où des joueurs africains sont partis se former en europe, ont joué dans de grands clubs européens et sont revenus au pays pour y continuer à jouer et à partager leur expérience. Ensuite, les clubs de football africains bénéficient pécuniairement des contrats qu’ils passent avec des clubs européens qui embauchent un joueur africain ; ce qui leur permet d’investir et de dévelloper le football en Afrique et, dans ce cadre, enrichir les Africains.


Voir ce commentaire dans son contexte