Commentaire de jesuisunhommelibre
sur La pauvreté en Afrique diminue plus vite que prévu


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 19 mars 2010 12:00

Lucilio a raison, le libéralisme est avant tout moral. Il est basé sur l’échange, la confiance et le droit. Contrairement au dirigisme qui est basé sur la violence, la jalousie et le non respect de l’individu.

Cela n’empêche pas que l’Homme étant ce qu’il est, il y a des pourris et des corrompus partout. Mais il ne s’agit pas d’une corruption équilibrant l’autre, il s’agit de la majorité des acteurs économiques qui sont « de confiance » qui contre-balancent les acteurs véreux.

Pour rappel, le commerce ne peut fonctionner que dans un rapport a priori de confiance : Vous faites confiance à votre boulanger, au constructeur de voiture, au fabriquant de télévision. Sans cette confiance, vous seriez obligé de tout contrôler, ce qui est impossible. La meilleure illustration est le mode fonctionnement des joalliers d’Anvers : pas de contrat écris, mais gare à celui qui se manque : il est grillé à vie.

En revanche, comment faire confiance à quelqu’un qui, quelque soit la qualité de son service, ne reçoit ni reconnaissance, ni sanction ?

Dans les deux cas un individu voudra, a priori, faire au mieux, mais, le jour ou, pour une raison ou une autre, il aura un relâchement, dans un cas, la responsabilité et la crainte d’une sanction (perte de clientèle) va pallier sa moralité, dans l’autre cas, les plus bas instincts pourront s’exprimer sans retenue.

La moralité est inextricablement lié à la responsabilité.


Voir ce commentaire dans son contexte