Commentaire de JL
sur L'euro devrait continuer à baisser


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Francis, agnotologue JL 9 mai 2010 07:55

Bonjour Calimero : comme vous pouvez le remarquer, lucilio replie même l’humour.

Au fond, c’est un spécimen très intéressant : je crois que sa façon d’agir est en soi une façon de répondre à nos questions au sujet de ces étranges personnages que sont les activistes néolibéraux, ou si l’on préfère, les néolibéraux activistes.

à lucilio qui me disait un jour : « vous faites partie de ceux qui croient que la droite est libérale », je dédie spécialement cette citation :

« En reprenant en gros Adam Smith, Dewey disait que la politique est l’ombre que les grandes entreprises projettent sur la société. (Chomsky)

Le libéralisme donc, n’est ni de droite ni de gauche pour la bonne raison que droite et gauche sont au capitalo-parlementarisme, ce que push et pull sont à une pompe aspirante refoulante. La droite et la gauche ne sont pas des politiques clivées, mais deux phase d’une seule et même politique : la préservation et la fructification des privilèges.

Les néolibéraux sont des gauchistes de droite : Seul leur discours est néolibéral, dans le sens que la meilleure défense est l’attaque : la meilleure analyse qui en a été donnée est celle de Naomi Klein dans »La stratégie du choc" et qui consiste à harceler l’opinion, ce que fait lucilio qui a trouvé ici une tribune en misant sur le principe goebbellien :

« Si vous répétez un mensonge inlassablement les gens finissent par y croire » (Goebbels)


Voir ce commentaire dans son contexte