Commentaire de BA
sur Crise de l'euro : la marche à la dislocation de la zone euro


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

BA 8 juin 2010 19:06

Lundi 7 juin :

- Si l’Espagne avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 4,601 %.

Le graphique des taux d’intérêt des obligations espagnoles est incroyable : les taux d’intérêt espagnols sont en train d’exploser.

http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GSPG10YR%3AIND

 

- Si l’Irlande avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 5,149 %.

http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GIGB10YR%3AIND

 

- Si le Portugal avait dû lancer un emprunt à 10 ans, il aurait dû payer un taux d’intérêt de 5,20 %.

http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GSPT10YR%3AIND

 

- Si la Grèce avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 8,123 %.

http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GGGB10YR%3AIND

 

Le Portugal, l’Irlande, la Grèce et l’Espagne voient leurs taux d’intérêt qui explosent : ces quatre pays foncent vers le défaut de paiement.

 

Au contraire, les taux d’intérêt de l’Allemagne deviennent de plus en plus bas.

- Si l’Allemagne avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt très faible : seulement 2,563 %.

http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GDBR10%3AIND

Cette divergence est intenable.

Cette situation est explosive : la zone euro va finir par éclater.


Voir ce commentaire dans son contexte