Commentaire de L’enfoiré
sur Etre patriote aujourd'hui


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

L'enfoiré L’enfoiré 27 juillet 2010 09:20

Cher Franco-Chinois,

 Merci d’avoir recentrer le débat.

 Je sentais notre discussion s’évader de leur but. J’en ai fait part à notre copain en commun.
 Je peux vous adresser ma réponse sur le sujet que je lui ai faite.
 Elle est moins scientifique que votre version.
 Je comprend un peu mieux cette fois où vous vouliez en venir.

 La logique identitaire a du sang sur les mains. C’est clair.
 J’ai voyagé plus qu’à mon tour dans ma vie. Ce qui me permet de parler de visu de plusieurs choses en dehors du vide sidéral par l’intermédiaire des « on-dit-que ».
 Des « trouver des universels - des invariants spatio-temporels. » voilà, un job qui me parait très intéressant. 
 Ma conception au problème identitaire, je vais vous la donner.
 Elle ressemble au cerveau.
 Elle travaillerait comme un réseau neuronal avec des fonctionnalités propres, des prérogatives inhérentes à sa conception et au rôle, sans patron, sans hiérarchie, mais qui mourrait s’il déroge de la bonne marche de l’ensemble. Internet marche un peu dans ce sens, mais a dévié et chaque neurone ne joue plus que comme une entité propre sans interaction avec les autres.
 Cela n’a peut-être plus rien à voir avec une triade.
 Alors, oui, pour communiquer, il peut y avoir des langues de proximités, mais il faudrait au moins une langue commune comme l’est le sang qui alimente le cerveau.
 Comme vous voyez, j’aime aussi les analogies avec les choses existantes.
 Le patriotisme comme je le disais, s’est transformé. Il a changé de niveau, mais il existe encore.
 Mondialisé, comme nous le voulons, ce monde doit être repensé.
 Les frontières sont souvent obsolètes et présentent de manière historique.
 Pour la « Trilecte », j’ai trouvé ceci
 Cela me parait une bonne base et en plus c’est récent.
 Je ne peux beaucoup m’étendre sur la version chinoise.
 Je l’ai souvent l’occident et l’orient ont grandi en parallèle.
 La fusion des deux va encore nous apporter de bonnes découvertes.
 Non, vous ne vous êtes pas trompé de métier.

Amicalement
 
 
 
 


Voir ce commentaire dans son contexte