Commentaire de Le péripate
sur Ils ont assassiné un infidèle nommé Michel Germaneau


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Le péripate Le péripate 27 juillet 2010 17:20

Parfois des textes du présent rappellent des textes du passé. Par exemple, vous écrivez :

Alors, combattons le monothéisme dans son entier. Sachant que toutes ses croyances sont basées sur un seul fait : celui d’avoir le même Dieu, le Dieu d’Abraham, cela d’être facile.
En effet, il est plus simple d’avoir un seul adversaire que plusieurs.
Comment combattre le monothéisme ?

Connaissez-vous Albert Regnard ? Blanquiste, communard et libre-penseur, voici un compte rendu paru en 1889 d’un Congrès Universel de libre-penseur.
Le monothéisme est la plus terrible et la plus désolante des formes religieuses. Incompatible avec la science aussi bien qu’avec l’esthétique, il anéantit la raison et la liberté (...). Le Monothéisme, en se substituant chez les Aryens au Polythéisme, a fait subir à l’esprit humain une effroyable rétrogradation (...) due essentiellement à l’influence de la race sémitique, qui a su imposer sa propre religion au monde il y a quelques quinze cents ans, -comme elle est en train d’imposer aujourd’hui, en accaparant toutes les richesses, et plus complètement que jamais, son implacable domination. Le discours du citoyen Albert Regnard est salué d’applaudissements unanimes .
 Ou encore, cité par Marc Crapez dans « L’antisémitisme de gauche au 19eme siècle » du même Albert Regnard :

Voilà bien longtemps que je porte dans ma tête l’idée et le plan de ce livre ou vont être établis définitivement, sur les bases inébranlables de la démonstration scientifique, l’actif de nos congénères Aryens et le passif de nos éternels ennemis, les Sémites : le moment est venu de provoquer par l’examen de leur bilan, la banqueroute du Judaïsme et du Christianisme, auxquels nous devons, outre l’abrutissement religieux, l’effroyable développement du régime capitaliste.

Mais Albert n’était pas isolé. Gustave Tridon, second de Blanqui (encore), communard (encore) : extrait de son livre « Le Moloch juif »
Les Sémites, c’est l’ombre dans le tableau de la civilisation, le mauvais génie de la terre. Tous leurs cadeaux sont des pestes. Combattre l’esprit et les idées sémitiques est la tâche de la race indo-aryenne.
La tâche de l’esprit moderne est donc de balayer jusqu’à la dernière parcelle l’esprit sémitique et de revenir à la destinée antique de notre race (...)
.

Curieux, non ?


Voir ce commentaire dans son contexte