Commentaire de pastori
sur Attendrons nous que Marine Le pen soit à Matignon pour nous réveiller ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

pastori 13 août 2010 01:50

en principe on ne répond pas aux imbéciles sauf quand c’est un plaisir.

un plaisir de rappeler aux imbéciles que la France ne sait plus fabriquer un frigo, une pioche, presque plus une voiture, un tissu, un pull, une chemise, des salades, carottes, fraises, même les pavés de Paris viennent de Mauritanie !

que tout appartient aux fonds de pensions, que les banques et les entreprises du cac 40 font la loi, que le medef est maître du jeu........

alors les nationalistes anti - mondialistes fermer la bourse, vont fermer les frontières, sortir de l’Europe, sortir de l’euro,
de l’onu peut-être ? vivre en autarcie, faire revenir les usines délocalisées en augmentant les salaires des salariés, fournir de la main d’oeuvre pas chère aux entreprises en supprimant l’immigration, créer le plein emploi en n’indemnisant plus les chômeurs,ces fainéants, allonger à 65 ans l’age de la retraite, revenir aux 39 heures, augmenter les effectifs de police en supprimant des fonctionnaires, ces fainéants , fournir un logement à tous,arrêter tous les délinquants et les mettre en prison sans construire de prison, mettre au pas les banquiers et supprimer la crise, tout en remboursant la dette sans augmenter les impôts et supprimant l’isf... ramener les capitaux des paradis fiscaux.....

on peut aussi imprimer des milliards de billets de cent euros.

toutes choses matériellement impossible à réaliser même avec une baguette magique.

il y a t-il ici un lepéniste intelligent pour expliquer à ses petits camarades que croire que marine va faire ça toute seule contre le monde entier, même dans les hôpitaux psychiatriques on comprend
que c’est du PIPEAU.

le fn bien incapable de gouverner un village ne demande qu’une chose, c’est avoir des voix pour toucher les indemnités de nos impôts pour faire vivre sa petite sarl familiale. c’est tout !

les gogos vont être bien déçus.


Voir ce commentaire dans son contexte