Commentaire de David Meyers
sur Incroyables vérités


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

David Meyers 31 août 2010 11:12

« En jouant aux astronautes, ce n’est qu’une impression d’être plus léger. La gravité est presque la même en orbite que sur Terre. Là haut, votre impression d’être plus léger mais vous ralentirez toujours et en finale, vous tomberez de la même façon, avec le même poids. »

Allons allons, cette théorie du « poids », bien pratique, a été invalidée depuis un siècle par les pensées fécondes d’Albert et de ses disciples. La gravitation n’attire plus les masses (comme la starac) mais, jusqu’à la prochaine théorie, diminue l’espace entre ces masses (modification des courbures d’espace-temps).

L’astronaute ne « tombe » pas sur terre, ce serait plutôt la Terre qui se précipite sur le bonhomme (il suffit d’attacher un accéléromètre sur l’astronaute pour voir qu’il indique zéro, alors que posé sur terre l’instrument indique 1G). Pareil pour la « pomme » de Newton. Elle accélère vers le « haut » tant qu’elle est attachée à son arbre, lui même propulsé par la Terre qui « avale » l’espace. Mais dès qu’elle se décroche, elle s’immobilise et la pomme se prend le sol en pleine poire  !

Quant au verre d’eau, il n’est pas plein de vide (mais d’air !) et d’énergie composée des interactions incessantes entre les molécules, cette fameuse énergie équivalente à la masse (encore un raccourci). Sans cela, la masse liquide se contracterait (à cause de la gravitation qui réduit les espaces) en un trou noir (d’où l’expression boire comme un trou, être noir).

Bon on pardonne, c’est les vacances, les « journalistes » aussi.


Voir ce commentaire dans son contexte