Commentaire de emile wolf
sur Monothéisme (2/2) : Au voleur ! Ils ont volé notre Livre !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

emile wolf 1er octobre 2010 10:11

JP Bedol

 
« Jusqu’à l’imprimerie de Gutenberg (en 1450 : publication de 1ère Sainte Bible dite »à 42 lignes« ) l’histoire du Dieu chrétien est uniquement orale. »

Outre que la Bible de Gutenberg fut achevée en été 1456 à ce qu’il paraît. Je croyais que les Pères de l’Eglise anténicéniens avait bénéficié dès le 3ème siècle d’écrits grecs, notamment des évangiles et des actes des apôtres. Je croyais aussi que certains codex incluant le Nouveau Testament existaient déjà au 5ème siècle. Je croyais que des bibliothèques comme celle de Césarée, dont Eusèbe fut l’évêque au 4ème siècle et Origène le fondateur, disposaient d’archives qui permirent entre autres à Jérôme de traduire en latin ce que les spécialistes appellent la Vulgate. BIble latine qui succéda à la Vetus Latinus, semble-t-il, très incomplète. Sans doute tous ces documents sont-ils des faux n’est-ce pas ?.

La tradition que vous affirmez orale jusqu’au XVème siècle me surprend, La Bible de Wullfila, l’évêque Wisigoth, ne date-t-elle pas du 4ème siècle ? Sans parler des nombreuses copies manuscrites de la Vulgate de Jérôme que l’on retrouve dans tous les monastères et Abbayes de l’Irlande à l’Espagne en passant par la Rhénanie, l’Italie et et l’Autriche.

Otez-moi ce doute sur votre affirmation ?

Si vous me permettez de revenir sur la Bible Hébraique dont le livre daterait de 2600 avant notre ère si je vous suis bien. J’affirme ici que votre information est fantaisiste. Vous devriez lire la lettre d’Aristée (1er siècle avant J :-C. selon les spécialistes) et les écrits de Flavius Josèphe (fin du 1er siècle de notre ère). 

En supposant que le récit biblique soit véridique, les 5 premiers livres auraient été écrits par Moise, longtemps après Abraham.

J’observe à ce sujet que l’épisode du déluge est, dans la première bible en grec dite Septante, contée selon un calendrier solaire égyptien de 12 mois de 30 jours et 5 épagomènes. Ce calendrier est repris par la Bible hébraique écrite par les Massorètes, au 8 et 9ème siècle. Une Bible apparemment « mal interpêtée » par la Vulgate de Jérôme au 5ème siècle qui, tout bien compté, présente des mois de 28 jours. Mois qui ne correspondent pas non plus au calendrier lunaire de 354 jours. Vérifiez vous verrez que ce que j’écris est la réalité.

J’ignore d’où viennent vos informations, mais :

ou votre affirmation est une très grande première ; 
ou vous confondez la Bible et l’épopée de Gilgamesh voire certaines traductions de tablettes sumériennes ou mésopotamiennes concernant Utnapishtim.

A ce jour aucune tablette ou inscription en cunéiformes déchiffrée, aucune inscription phénicienne n’évoquent une Bible hébraique. Seule une inscription phénicienne d’inauguration de la première canalisation alimentant Jérusalem en eau, creusée à l’époque d’Ezechias fin du 8ème début du 7ème siècle av. J.-C., confirme l’existence ce roi biblique. Quant au fragment de pierre portant la mention « maison de David » et trouvée à la fin du siècle dernier au pied du Mont Hermont, son authenticité est mise en doute par de nombreux archéologues israéliens.

Contemporain de Josephe, Philon de Byblos qui nous conte les mythes et « l’histoire » des phéniciens et de El, fondateur de la cité dont il porte le nom, n’évoque pas une seule fois les Hébreux, ni la Bible à laquelle vous faites allusion.

De quelle Bible Hébraique parlez-vous ?

cordialement.  
 

    


Voir ce commentaire dans son contexte