Commentaire de Menouar ben Yahya
sur Etre un bon Français en 2010 ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Menouar ben Yahya 1er octobre 2010 10:44

J’ai vu une émission ou la chanson de Barzotti « Le rital » était cité comme l’exemple de l’intégration italienne. Changeons avec humour, l’origine et voyons si cela a le même écho !

A l’école quand j’étais petit,
je n’avais pas beaucoup d’amis,
j’aurais voulu m’appeler Dupont...
Avoir les yeux un peu clairs,
je rêvais d’être un enfant blond,
j’en voulais un peu à mon père...
C’est vrai je suis un étranger,
on me l’a assez répété,
j’ai les cheveux couleur corbeau...
Je viens du fond de l’Algérie,
et j’ai l’accent de mon pays,
Algérien jusque dans la peau’’...

refrain :
je suis Arabe et je le reste,
et dans le verbe et dans le geste
vos saisons sont devenues miennes
mais ma musique est Algérienne
je suis Arabe dans mes colères, dans mes douceurs et mes prières
j’ai la mémoire de mon espèce,
je suis Arabe et je le reste...
Zarma, inchallah

J’aime les amours de Layla, le couscous,
la chorba,

et les filles de mon pays..
Alger, Oran et l’Andalousie,
et les femmes d’Alger de Delacroix
qui se trouve hélas à Paris...
Mes yeux délavés par les pluies,
de vos automnes et de vos nuits,
et par vos brumes silencieuses,
J’avais bien l’humeur voyageuse,
mais de raccourcis en détour,
j’ai toujours fais l’aller retour...

refrain

la la la la la la la la la la la la la la la

c’est vrai je suis un étranger,
on me l’a assez répété,
j’ai les cheveux couleur corbeau...
mon nom à moi c’est Ben Cheriffi,
et j’ai l’accent de mon pays,
Algérien jusque dans la peau...la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la


Voir ce commentaire dans son contexte