Commentaire de Abou Antoun
sur Non, l'immigration n'est pas la seule solution à la dénatalité !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Abou Antoun Abou Antoun 21 octobre 2010 13:40

Eh bien oui Georges. L’empreinte écologique d’une machine n’est pas nulle. Elle consomme des matières premières pour sa construction, de l’énergie pour fonctionner, et encore de l’énergie pour son recyclage.
Mais, à mon avis, à service rendu égal (spécialement pour les tâches ingrates), l’empreinte écologique d’une machine doit être nettement inférieure à celle d’un être humain. Il faudrait faire des calculs, ce n’est qu’une opinion.
Votre proposition est censée. On a bien sûr déjà largement commencé à la mettre en pratique mais le but n’était pas de réduire la pression démographique mais de diminuer les coûts de production pour augmenter les profits, d’où le chômage.
Dans le cadre d’une nécessaire réduction du nombre des humains il faudra trouver des solutions pour maintenir les infrastructures. Cette proposition est censée.
Bien sûr cet avis sera caricaturé, mais faute d’être capables d’amener une contradiction argumentée, on rejette tout en bloc on raille, on diabolise et on caricature.
En somme la machine pour remplacer deux humains disparus OUI, la machine pour mettre au chômage deux humains actifs NON. Une politique intelligente de la mécanisation est indissociable d’une politique intelligente de gestion de la démographie.


Voir ce commentaire dans son contexte