Commentaire de Daniel Roux
sur Le véritable enjeu politique de 2012


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Daniel Roux Daniel Roux 3 novembre 2010 18:49

@ internaute

Je ne me vois pas sectaire mais sait-on jamais.

Que l’UMP quelques soient tous les noms qu’il ait porté travaillent à la mise en place de la mondialisation et à sa traduction dans les lois françaises ne fait aucun doute pour personne. C’est un parti de droite, anti démocratique, pro riches et foncièrement anti-peuple.

Ce que j’ai voulu montrer, est que le PS n’est pas non plus un parti pro-peuple, ni même un parti pro- démocratique. Aucun parti pro-peuple ne travaillerait avec un tel acharnement et une telle constance à la mise en place de la mondialisation sauvage en dérégulant ses marchés financiers et en organisant un libre-échange suicidaire. Aucun parti pro démocratique n’aurait accepté de ratifié le traité de Lisbonne ou la prise de fonction de premier ministre par le président de la république (entre autres menées anti-constitutionnelles)

Le PS n’est plus le parti de Jaurès, même pas celui de Clemenceau, non ! En un siècle, il a dérivé beaucoup plus à droite, à tel point que les différences entre un Valls, un Mocovici et un Chirac ne sautent pas aux yeux.


Voir ce commentaire dans son contexte