Commentaire de JL
sur Le véritable enjeu politique de 2012


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JL JL 4 novembre 2010 09:25

Très bon constat que j’approuve sans réserves. La 5ème république a été faite par la droite, pour la droite. 

Je voudrais préciser un point, vous écrivez : « L’unique intérêt de la retraite par capitalisation est de transférer aux financiers privés la gestion très juteuse de cet énorme capital sans se poser la question primordiale de sa sécurité.  »

A ce sujet, Frédéric Lordon écrit : « la captation par les marchés des retraites n’a pas seulement pour conséquence leur fragilisation financière mais, bien plus profondément, un effet structurel de verrouillage définitif de la libéralisation financière. Par les masses d’épargne qu’elle concerne, la retraite capitalisée pousse l’implication financière du salariat à son comble et, par là même, lie objectivement les intérêts des salariés aux bonnes fortunes de la finance… laquelle prospère précisément de les opprimer » (c’est moi qui souligne).


Par ailleurs, vous dites : « Le principal souci des Français est le chômage dont le taux officiel est de 9,3% des 26 millions d’actifs. »

Michel Rocard prétend que la soial démocratie est partout en perte de vitesse parce que le libéralisme donne aux gens le droit de faire fortune, et des fortunes sans limite. Et c’est pour cela que les gens votent. La preuve en est fournie par le succès des jeux d’argent : selon moi, il convient voir dans l’engouement pour les loteries un vote quotidien pour le libéralisme.

Si j’osais risquer ici une formule je dirais que les hommes préfèrent risquer la mort dans une jungle de lions que mener une existence d’âne dans un troupeau. Peut-on leur en vouloir ?

Et que peut-on faire pour vivre comme des hommes, tout simplement ? C’est l’instruction qui fait la différence, et le pouvoir des oligarques est bâti sur l’ignorance des masses.


Voir ce commentaire dans son contexte