Commentaire de jack mandon
sur Beaujolais blues


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 20 novembre 2010 13:14

Sandro

Touche pas à mon globo
Danger Malabar
T’es Beaujolais novo néo nasillard
Clichés sous le manteau
Ma nuit chez Homard
Touche pas à mon globo
Moulé le bâtard
Je reste en phares

L’ami d’Alain Bashung, le parolier de Bacchus est de retour.

C’est fin et ciselé comme les plaisirs de la vie.

Merci et bonjour Sandro


Voir ce commentaire dans son contexte