Commentaire de jluc
sur Front National : Nicolas a choisi Marine et nous l'impose


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jluc 10 décembre 2010 15:58

Ce que j’ai vu hier :

Face à une Marine Le Pen douce, souriante, gentille, respectueuse, jamais agressive : les journalistes lui posaient des questions insidieuses, lui coupaient la parole, laissaient Rachida Daty lui couper la parole ; et toujours lui reprochaient de couper la parole aux autres.

Une Marine Le Pen qui proposaient un vrai programme proche des changements qu’attendent les français, n’a été mise en contradiction qu’avec Arnaud Montebourg et Rachida Daty. On n’a entendu de ces deux que les vieux arguments contre le FN  ; et n’avaient pas d’autre contradiction à donner aux idées de Marine Le Pen.

En face, Arnaud Montebourg ne risque pas de représenter le PS (on ne sais pas qui le peut), il n’avait pas de programme à proposer, son partie est plutôt pro-DSK donc ultra-Libéral. Il était donc pathétique.

Rachida Daty, femme politique très bling-bling (ancien ministre d’un gouvernent ultra-libéral, amie des riches, de Nicolas Sarkozy et d’Éric Woerth) nous a fait un très beau discours plein d’humanisme et de générosité, très théâtrale. Qui a cru à sa sincérité ?

La chute de l’émission : Rachida Daty déverse tous les vieux discours sur le parti de haine du FN... à la face de la douce et gentille Marine ! On ne laissera pas Marine Le Pen répondre à ce flot d’accusations !

L’émission de toute évidence était montée pour contrer Marine Le Pen (les journalistes ne voulaient surtout pas avoir l’air de prendre partie pour elle) ; elle n’a réussi qu’à la mettre en valeur et la poser en victime du système si rude avec les faibles et les justes.

L’atout de Marine Le Pen est qu’elle pousse les autres à montrer leurs contradictions. La douceur face aux calculs et aux magouilles ! C’est séduisant.


Voir ce commentaire dans son contexte