Commentaire de LeManu
sur Gaz de schiste : Sarkozy veut copier l'Amérique…


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Emmanuel Aguéra LeManu 29 janvier 2011 13:13

Salut Momo. En fait de troll, sur ce coup-là, tu m’étonnes, mais tu te poses là, mon ami !

Le fait est, je me suis rué sur la pétition à la simple lecture de la moitié de l’article (http://www.petitions24.net/gaz_de_schiste__non_merci), mais au dernier moment, j’attends avant de signer.

Comme Annie, cette histoire me scandalise et je la signerai très certainement, cette pétition, mais pas sous le coup d’une réaction épidermique : je veux comprendre. Je sais : je délire, mais si au pire Sarko nous sortait demain que le schiste nous sortirait du tout-nucléaire ou une connerie de ce genre... on n’aurait pas l’air con. Alors j’attends plutot :

1 - qu’on m’explique le pourquoi du comment d’une loi qui passe « en catimini » : à l’époque de la surinformation, c’est pas du hasard.
2 - la publication d’études d’impact adéquates suivie de de l’information nécessaire et un minimum de consultations locales (Co/ liste des sites, calendriers, que sais-je ?), je veux pas mourir con.
3 - Mais enfin et c’est le plus important et probablement le soucis d’Annie, d’entendre des arguments « pour » avant de déballer connement mes « contre », cette fois en toute connaissance de cause. Cette affaire nous est jetée en pâture de telle façon que, soit le scandale est avéré, et ce ne sont pas quelques mois d’invectives entre les parties qui changeront les choses, soit il ne l’est pas et on sera content de n’avoir pas perdu de vue que nous sommes en campagne électorale... et je verrais bien Sarkozy entre les 2 tours nous annoncer qu’il renonce au projet ou un truc du genre pour retourner 1 ou 2 millions de déçus du Grenelles...
4 - Ce genre de projet commence habituellement par un travail en profondeur sur l’opinion. Il est aujourd’hui facile de « préparer le terrain » et quand on voit ce qu’on nous propose comme prétexte avant d’aller massacrer des gens chez eux, on n’aurait eu aucun mal à nous faire accepter cette transformation de nos plateaux schisteux en gruyère instable, question de présentation. Or là, aucune... c’est du suicide ?

Ceci-dit, Momo, je me doutais bien que pluies d’oiseaux et poissons flottants de l’Arkansas trouveraient une réponse autre que les bitures en plein vol.

A la votre,
Manu


Voir ce commentaire dans son contexte