Commentaire de Marc Kieny
sur Je vais vomir un peu et je reviens


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Marc Kieny 28 février 2011 19:33

http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/je-vais-vomir-un-peu-et-je-reviens-89142?debut_forums=200#pagination_forums

Bonjour Olivier Cabanel,

Non, je n’ai pas de problème de vue smiley et je persiste à dire que le lien donné ne mentionne nulle part que « En France, 80% de nos fruits et légumes subissent ce traitement. »

Certes, le chiffre de 80% existe bien, à un seul endroit, il s’agit de la phrase :
« 80% des tonnages irradiés le sont en Belgique, aux Pays-Bas et en France. »
Ce qui ne signifie absolument pas la même chose !

Quant à l’« augmentation quasi exponentielle » de 10%, il s’agit « principalement de produits importés » et la hausse en question est celle « de produits commercialisés illégalement ». (et je ne relèverai que pour mémoire que, ces 10%, c’est encore bien loin des « 80% » qui m’on fait réagir).

Mais venons-en aux quantités concernées. La France a traité en 2005 (dernier chiffre cité, vos sources ne sont pas très récentes…) « plus de 3.100 tonnes », à rapprocher d’ailleurs des 15.000 tonnes de produits traités « dans les dix Etats membres qui disposaient en 2005 d’unités irradiations agréées ». Ces tonnages concernent l’ensemble des produits alimentaires irradiés (herbes aromatiques, épices, condiments, légumes et fruits secs, produits céréaliers, produits animaux, additifs alimentaires), et pas seulement les fruits et légumes ; en fait, il s’agit essentiellement en France de hachis de volailles, de cuisses de grenouille et de gomme arabique (voir le rapport AFSSA cité).

Et pour traiter ces 3.100 tonnes - de tous produits - la France disposait de six unités d’irradiation agréées. Il s’agit en effet d’une technologie très spéciale, supposant des équipements tout à fait spécifiques, surveillés, supposant une formation particulière. Disons, rapidement, que les producteurs agricoles n’en disposent pas, ni les transformateurs de produits agricoles habituels.

C’est en regard de ces chiffres que je voudrais simplement rappeler que la production de fruits (de table) est, en France, de 2,8 millions des tonnes, et la production de légumes de 5,5 millions de tonnes (chiffres 2009, in Bimagri HS n°23, janvier 2010).

Voilà pourquoi, Olivier Cabanel, j’ai réagi face à ce « 80% de fruits et légumes traités par irradiation » ; et je suis sûr que ce chiffre n’a pu qu’échapper à votre vigilance, tant il est aberrant.

Enfin, s’agissant des dangers de l’irradiation des aliments, vous prêchez un convaincu. J’ai toutefois été surpris que vous n’ayez pas cité, dans vos sources, l’excellent travail du CRIIRAD, qui demeure la référence en la matière (voir notamment : http://www.criirad.org/actualites/dossiers2005/menacesradioactivesaliments/ menacesaliments.html ).

Bonne journée à vous.


Voir ce commentaire dans son contexte