Commentaire de skirlet
sur L'espéranto dans l'enseignement


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

skirlet (---.---.223.148) 9 janvier 2007 17:34

« je me demande quel est l’intérêt d’enseigner (et donc d’occuper des cases horaires de cours qui auraient pu être utilisées par d’autres matières) »

Une initiation à l’espéranto ne prend pas beaucoup de temps mais est très profitable.

« langue à vocation universelle alors même qu’il en existe déjà une : l’anglais »

Si elle était universelle, le monde entier le parlerai déjà, ce qui n’est pas le cas, et on ne demanderait pas les « mother tongue » smiley

Du point de vue linguistique, l’anglais n’a rien d’universel.

« l’anglais n’est pas devenu une langue universelle parce que c’est une langue facile mais parce que c’est la langues parlée aux Etats-Unis, autrement dit, dans la première puissance économique et militaire mondiale »

Il n’est pas devenu universel malgré cette puissance, et maintenant il est menacé aux Etat-Unis même smiley

« On ne va pas allourdir l’emploi du temps de gosses, qui par ailleurs ont déjà pas mal de connaissances à engranger en peu de temps, avec une matière simplement parce que vous avez décidé que ça en valait la peine. »

Et alourdir leurs horaires avec l’anglais « de communication internationale », autrement dit le petit-blanc, ça sert à quoi ?

L’avantage de l’espéranto, c’est donner la possibilité de communiquer rapidement et efficacement. Autrement dit, prendre l’avion au lieu d’une calèche.


Voir ce commentaire dans son contexte