Commentaire de skirlet
sur L'espéranto dans l'enseignement


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

skirlet (---.---.223.148) 9 janvier 2007 17:46

On dirait Courouve smiley

Certes tous les mots sont artificiels, étant produit par l’esprit humain (aucun n’est poussé dans le pré smiley )

Le qualificatif « artificiel » n’est en rien péjoratif. On utlise bien un ordinateur au lieu d’une plume d’oie pour écrire, on prend une voiture ou un train au lieu d’un cheval, et nos fenêtres sont en verre, et non en vessie de boeuf smiley

Les néologismes se créent tous les jours, des mots changent de sens. En quoi la possibilité de former des mots avec un sens précis serait-il un inconvénient ? Une économie de mémoire facilite l’accès à la communication, pas la simplification de la pensée et/ou de l’expression.

Je vous rappelle que les racines de l’espéranto ne sont pas inventées mais puisées dans les langues « naturelles ». L’Indonésie utilise une langue faite à partir des parlers locaux, ce qui lui a permis :

— se débarrasser de la langue coloniale

— affirmer l’unié du pays, dont la langue nouvelle est devenu le symbole

— ne discriminer aucune des ethnies.

L’Europe n’a-t-elle pas besoin de la même chose ?..


Voir ce commentaire dans son contexte