Commentaire de eric
sur Du pouvoir d'achat de droite au savoir-être de gauche


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eric 13 juin 2011 11:29

Ma thèse sur la Russie est qu’elle connait un féodalisme qui est le stade ultime du socialisme, mais je ne suis pas très étonné que cela vous ait échappé car en réalité les rares articles que j’ai écrit sur la question n’ont pas été retenu en modération. En revanche, mes commentaires en sont plein.
Les crises sont la caractéristique des systèmes vivants.
En URSS de la stagnation, il n’y avait pas de crise ( officiellement) Savoir si l’origine de la dernière est surtout due a la politique de Clinton contraignant les caisses d’épargne a prêter a des ménages non solvable ou a des banquiers plus ou moins vereux faisant de la titrisation un peu n’importe comment, avec des états ne remplissant pas leur rôle de contrôle est un débat de spécialistes. Il est évidemment important.
Mais peu importe au fond. Il y a eu et il y aura des crises.
Beaucoup plus évident, comment les pays ont été touche et ont réagi.
Pour le moment, le diagnostic est assez clair. Ont baisse les notes de confiance des pays qui dépensent et s’endettent sans compter. L’amerique d’Obama par exemple....

Le différence entre la gestion d’un ménage et d’un état, c’est que le ménage peut compter sur le filet de protection social de l’État. L’Etat lui, peut compter sur la bonne volonté de ses pairs et sur celle de générations futures...... En principe, cela devrait le conduire a plus de rigueur qu’un ménage.....
 Quand a la dématérialisation des économies et des finances, elle n’empêche nullement les états de s’en attribuer la part du lion, notamment dans les pays libéraux. Partout dans le monde, la part du pib, mais encore plus de la VA et de sa part issue du secteur productif, attribuée au capital, est tout a fait marginale. En France, on tombe a une rémunération réelle hors inflation de l’ordre de 2% après impots. Baisser encore serai renoncer a l’investissement.
En revanche, a 58% du PIB dépense par l’etat, il suffit d’une très légère amélioration de efficacité pour dégager tous les moyens nécessaires a se libérer du fardeau de la dette et abonder les budget sociaux, sans parler du pouvoir d’achat. Il est parfaitement logique que les partis de gacuhe qui sont essentiellement des lobby de la fontion publique préfèrent nous porposer de vivre mieux, d’imposer des contraintes aux entreprises plutôt que de se soucier d’une reforme de l’État : de changer leur mode d’être a eux....


Voir ce commentaire dans son contexte