Commentaire de Belarion
sur DSK : Tristane Banon et Nafissatou lynchées en place publique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Belarion Belarion 4 août 2011 19:47

@sabine,

Je réagissais seulement au sophisme d’Imhotep :(1. DSK prétend que les faits rapportés par TB sont imaginaires/ 2.L’appartement existe réellement / 3. donc tout ce que raconte TB est vrai.)

"pourquoi donner rendez-vous à une journaliste dans un appart privé et vide pour un entretien professionnel ? ça se passe comme ça d’habitude ?« 

Pas si l’on a pas une idée derrière la tête, bien sûr. C’est d’ailleurs ce qui me semble devoir quelque peu relativiser l’agression dont T. Banon dit être la victime : elle devait quand même se douter un peu de ce qui l’attendait ! (Je ne dis pas que cela excuserait pour autant le comportement de DSK si les faits étaient avérés).

 »Il ne semble pas complètement fou d’imaginer qu’un homme passe au degré supérieur en devenant violent ; ce qu’il faisait déjà ne peut-il s’apparenter à une violence psychologique ?« 

Tous les harceleurs ne deviennent pas forcément des agresseurs sexuels, ni a fortiori des violeurs. Je ne dis pas que c’est inimaginable non plus, mais seulement improbable (surtout dans les circonstances racontées par N.Diallo.)

 »ne me dites pas que c’est la justice que vous défendez, je ne le croierai pas : défendriez-vous de façon tellement pointilleuse un quidam anonyme dans la même situation et qui serait peut-être déjà passé depuis longtemps devant un flic ou un juge ?« 

Je ne prétend pas défendre la justice, mais je n’exclue pas de défendre avec la même rigueur un »quidam anonyme" si celui-ci déchaînait autant les passions contre lui que DSK — et surtout si son affaire me semblait aussi étonnante !


Voir ce commentaire dans son contexte