Commentaire de Croa
sur Les émeutes anglaises et la lutte des classes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Croa Croa 11 août 2011 13:41

Je ne connaissais pas ce « lumpenprolétariat » ; Merci à l’auteur pour ces éclairages !

Au delà, ces violences ostensibles sont aussi des réactions d’extrême droite. Elles sont d’évidence instrumentalisées même si les acteurs n’en ont pas conscience. Ce lumpenprolétariat est plus violent en apparence que les Maîtres qui tirent les ficelles de tout ça parce que diviser permet de régner et quelque part ces traitres inconscients qui activent la violence entre sujets constituent bien une extrème droite.

Nous avons aujourd’hui une révolte des banlieues anglaises mais cette colère n’est pas rébellion. Pour se rebeller il faut des repères fiables et savoir ce que l’on fait. Ces jeunes sont conformes à la majorité, voire à une caricature de la majorité : Leurs repères c’est foot, télé et marques telle cette célèbre virgule sur les godasses des noirs. Leurs problèmes c’est privations de tout, de boulot, de consommation et donc de reconnaissance mais ces gens sont incapables de savoir pourquoi ils sont punis. De fait ils en ont une très vague idée d’où cette colère qui s’exprime contre le voisin tout simplement et dont la forme arrange bien l’oligarchie qui a d’autant plus besoin de division des peuples que ça va plus mal.

Les repères de tous sont confus ce qui favorise cette opposition entre communautés (et l’extrême-droite c’est ça) au lieu d’une rébellion contre les vrais responsables des problèmes.

Une vraie rébellion serait salutaire mais allez expliquer ça à ces brutes !


Voir ce commentaire dans son contexte