Commentaire de Jean d’Hôtaux
sur Le marché est mort, place aux intérêts nationaux


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 9 septembre 2011 22:26

@ l’Auteur :

" Mardi, la Banque nationale de Suisse a unilatéralement décidé d’arrimer la valeur maximale de sa monnaie à l’euro, soit un euro vingt pour un franc suisse, sous les coups de butoir des spéculateurs cherchant refuge dans une économie forte, dès lors la désorganisant complètement. "

Ce que vous écrivez là est inexact !

En effet, si la BNS (Banque nationale suisse) a effectivement décidé de protéger le Franc suisse (CHF) des spéculateurs, elle n’a pas fixé la valeur maximale à 1,20 € pour 1 Franc suisse (CHF), un cours du CHF beaucoup trop élevé !

La BNS a fixé le cours plancher à 1,20 CHF pour 1 €. et non pas de 1,20 € pour 1 CHF !

Par cette mesure, la BNS s’engage à éviter que le cours du Franc suisse soit inférieur à cette parité, ceci afin de protéger les industries d’exportation suisses qui souffrent d’un Franc suisse trop fort et qui les pénalise.


Voir ce commentaire dans son contexte