Commentaire de Blackeagle
sur Assumons notre puissance


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Blackeagle 8 novembre 2011 22:25

Je ne vois dans votre commentaire aucun argument sérieux remettant en cause la désignation de la loi de 1973. L’equivalence des somme dette=somme des intérêt est suffisamment parlante. Et pour ce qui est de sa remise en cause j’en suis un partisan, mais elle ne peut pas être remise en cause de façon abrupte au vu des engagements européens Français. Sa remise en cause nécessite au préalable des négociations avec nos partenaires. Dans l’intervalle il faut donc réagir aux provocations des marchés financiers.

Présentez moi donc ces fonctionnaires qui ne servent a rien. En outre démontrez moi donc comment le privé est plus efficace que le public ? Où est ce que la privatisation a conduit a autre chose qu’à l’augmentation du tarif et la baisse de qualité et de sécurité ?

Enfin pour ce qui est de notre système sociale : les pays qui ont un système sociale moins « généreux » (pour moi ce n’est pas de la générosité mais de la justice et de l’humanité) se sortent ils mieux que nous de la situation actuelle ?

votre réthorique tourne en boucle mais elle est constamment mis à mal par les faits. Car enfin l’exemple grecque ou par le passé argentin devrait suffire à bannir l’austérité comme réponse aux menaces des marchés financiers.

Ensuite sur la puissance Française, il n’est pas vrai que notre pays soit en déclin. Ce qui est vrai c’est que nos dirigeant baissent la tête et n’assume pas le statut de la France. Car la France je le rappelais est tout de même la cinquième puissance économique, la deuxième puissance agricole et une puissance nucléaire. La France c’est aussi le deuxième réseau diplomatique mondiale. Dans le domaine spatiale et aéronautique c’est tout de même bien la France le leader européen, l’Europe étant elle même leader mondiale. Nous somme un grand pays qui a une grande culture et longue histoire et croyez moi, quoi que l’avenir immédiat soit noir à cause la trahison de nos élites (phénomène récurrent dans l’histoire de France), la France ne s’éteindra pas de si tôt. Rien que pendant le 20eme siecle, une bonne partie des deux guerres mondiales s’est déroule sur notre sol sans que la France ne disparaisse, alors une crise de la dette.....


Voir ce commentaire dans son contexte