Commentaire de Richard Schneider
sur La profitabilité à tout prix


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Richard Schneider Richard Schneider 21 novembre 2011 17:43

à l’auteur :

Très intéressant, cet article.Il démontre que « Le système capitaliste libéral est en train de devenir un système total-libéral. Tout ce qui n’entre pas dans la chaîne de la profitabilité doit être anéanti. »
Je suis assez en accord avec cette analyse. Cependant, je pense que trop insister sur la psychologie individuelle du citoyen lambda d’un peuple en déshérence, c’est peut-être oublier que c’est parce que la collectivité se trouve en état de choc, pour reprendre l’expression de N.Klein, que les individus se tournent vers celui que vous appelez « le censeur ». 
Les élections espagnoles en sont un bon exemple. Bien que nos médias, à part le JDD, n’aient guère parlé du fort taux d’abstention, c’est bien le peuple qui a voté en masse pour un bonhomme de la droite pur jus - qui fera une politique d’austérité pire que celle de Zapatero. Comment un nombre considérable d’électeurs, dont une très grande partie est dans des difficultés considérables (chômage, pauvreté etc ..), a-t-il pu voter ainsi, contre ses intérêts ? Uniquement en voulant sanctionner le PSEO ?
Ce n’est pas en ajoutant un pauvre à un autre pauvre + x pauvres que l’on arrive à ce résultat. Mais c’est par imprégnation collective par les médias - essentiellement - que Bruxelles, les banques, les marchés ... etc ... ont réussi à distiller depuis des mois dans les cerveaux la peur, peur que si le PP n’est pas élu à une large majorité, l’avenir sera encore pire. La soumission dépasse l’individu ; elle est collective.
Comme vous, je crois qu’à un moment donné arrivera la désillusion, c.à.d. le réveil ou la prise de conscience des classes populaires. Ce moment est assez imprévisible. Il peut être soudain, comme très éloigné.
Juste encore un mot concernant votre conclusion- qu’en gros je partage. Mais ne pensez-vous pas que les pauvres, en France, votent aussi pour la droite (FN ou UMP), parce que la gauche les a oubliés ?

Voir ce commentaire dans son contexte