Commentaire de jacques lemiere
sur Payer l'eau autrement : un premier pas vers la gratuité


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jacques lemiere 11 décembre 2011 13:29

oui, c’est bien, mais un peu court, les besoins élémentaire d’un être humain ne se limitent pas à ce qu’il boit, mais à ce qu’il consomme pour ses besoins élémentaires...En clair , il faudrait aussi nous expliquer les tarifs pour les agriculteurs et les industriels, une augmentation des tarifs pour ceux ci se répercuteront sur les petites gens au travers du prix des produits.

Et quelle est la base rationnelles des tarifs progressifs ? pifométrie ?
 Je pense que c’est purement comptable. Equilibre des régies.
Et enfin quel est l’objectif chiffré ?
Il e semble que le seul objectif indiscutable est de faire en sorte que les gens pauvres ne meurent pas de soif...
Je ne suis pas certain qu’ils oit bon de demander à tous les organismes de faire du social.
Il vaudrait mieux un organisme qui gère cela en achetant l’eau à un prix normal pour les gens mais en contrôlant...pareil pour Electricité ou la bouffe...au travers par exemple d’un revenu minimum de survie.

Imaginez vous être vendeur de légumes sur un marché et être OBLIGE de faire des tarifs différents en fonction des revenus des gens et du gaspillage éventuel ? Complications..le boucher donnant la tranche de jambon pour les gosses car vous êtes pauvre et taxant au max le mou pour le chat considéré comme du luxe.

Ce n’est pas à edf aux regies ou à la ratp de faire du social, sinon c’est les condamner à avoir des budgets non équilibrés.

 

Voir ce commentaire dans son contexte