Commentaire de Bovinus
sur Internet ou le stratagème des chaînes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bovinus Bovinus 31 janvier 2012 22:32

@ herbe

Merci de votre commentaire. De plus, vous me faites découvrir un auteur qui paraît très digne d’intérêt. Jacques Ellul est ajouté à ma liste de lecture (qui ne cesse de s’allonger...).

De mon point de vue la technique peut être un formidable levier d’aliénation (c’est ce que vous privilégiez comme thèse il me semble) comme elle peut être aussi un formidable auxiliaire de libération.

Je ne suis pas d’accord avec la deuxième partie de la phrase. La libération véritable n’a pas besoin de technique, elle se passe d’abord dans l’esprit et ensuite se traduit en valeurs et principes, qui guident ensuite les actes. Tout le reste est négligeable. Les moyens matériels, les outils employés pour matérialiser ces actes n’ont aucune importance. Faute de tracteur, on peut aussi employer un tank pour labourer un champ...

Une pelle peut servir à planter des patates, mais on peut aussi tuer avec. Sa fonction dépend uniquement de l’homme qui la manipule. Internet (en tant qu’assemblage de câbles et d’ordinateurs) est à mettre au même niveau qu’une pelle ; tant qu’il est utile, pourquoi ne pas s’en servir en effet ? Ce dont je parle dans l’article, c’est le Net en tant que entité dématérialisée, et qui pour la vaste majorité de ses usagers ressemble fort à une sorte d’idole, un Veau d’Or. Sur un homme déjà libre, ce truc n’a aucun pouvoir, mais je ne vois pas en quoi il peut contribuer à libérer un adorateur fasciné, à part peut-être par une overdose entraînant un dégoût ?

L’hypothèse de l’Internet libertaire et « résistant », que j’ai d’ailleurs déjà mentionné en répondant à Aldous ci-dessus paraît à première vue séduisante, d’ailleurs nous en sommes tous les naïves victimes, moi-même compris puisque je suis là à en débattre. Il semble que les élites essaient de museler cet Internet dissident, mais essaient-elles vraiment ou font-elles juste semblant d’essayer, pour mieux nous y faire croire ? À mon avis, et apparemment, c’est aussi l’opinion d’Aldous, elles se servent de cet « Internet dissident » pour nous ficher et établir nos profils psy. À l’avenir, ça peut aussi être un bon moyen de chantage pour les éléments « repentis » (ça existe aussi).

La question me paraît difficile, c’est pourquoi j’ai préféré ne pas y répondre dans l’article et la laisser ouverte pour un éventuel débat.


Voir ce commentaire dans son contexte