Commentaire de al.terre.natif
sur Internet ou le stratagème des chaînes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

al.terre.natif 10 février 2012 11:26

@Bovinus

« Ce que je veux dire, c’est que seul un ordre moral supérieur à l’ordre politique existant (quel qu’il soit, le type importe finalement assez peu) est en mesure de donner des garanties »suffisantes« contre la tyrannie et la violence. »

Ordre moral supérieur ? ... j’avoue que j’ai du mal à vous suivre ... Quelle forme aurait cet ordre moral supérieur selon vous ? Un regroupement de personnes ayant pour but l’amélioration de la condition humaine ? => comme les francs maçons ? Ou bien tout à fait autre chose ?

« L’ordre moral supérieur », c’est pour moi la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen, ou un texte similaire. En aucun cas cet « ordre » doit être représenté par des personnes. Car la politique est déjà un ordre supérieur (plus très moral, je vous l’accorde bien volontiers), et les personnes qui ne se préoccupent plus que de politique (de carrière !!) et non de notre pays, sont bien la preuve que ce type de spécialisation fini par tuer le modèle représentatif.

Je n’ai pas de modèle tout défini et tout beau à vous exposer, juste un sentiment profond que la politique, les décisions concernant notre avenir et les règles qui régissent notre vie, doivent être décidés par les citoyens, et non seulement par leurs représentants. Si chaque citoyen avait la possibilité de s’exprimer sur chacune des lois votées, et que l’expression de chacun soit prise en compte, alors nous aurions un système ou le peuple décide vraiment. Je ne dis pas qu’il n’y aurait plus de problèmes, bien évidemment, mais nous serions tous ensemble pour les résoudre, et non pas seulement certains, qui ne font que tirer la couverture vers eux depuis des années, non pas pour servir la France, mais pour se servir eux même avant tout !

Enfin, je n’ai pas de grandes connaissances sur le modèle démocratique de la Grèce antique, mais il me semble que leur système n’avait pas de notion d’universalité. En effet, seuls les citoyens pouvaient prendre part aux décisions, laissant toute une partie de la population (esclaves notamment) sans moyens de participer. Donc ce modèle, aussi précurseur qu’il ait été, n’a jamais pu s’abstraire d’une main d’oeuvre pas cher et qui n’a pas son mot à dire.

De ce point de vue, nous n’avons toujours pas progressé, malgré l’abolition de l’esclavage et le vote à suffrage universel direct, car les petites mains du pays n’ont toujours pas leur mot à dire (en dehors de ces élections présidentielles qui ne représentent plus rien en terme de choix)


Voir ce commentaire dans son contexte