Commentaire de emmanuel muller
sur Que restera-t-il du « débat » ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

emmanuel muller emmanuel muller 4 mai 2012 14:54

Moi je retiendrais que d’accuser systématiquement l’autre de tout ce qu’on fait, un mécanisme de perversion narcissique par définition, n’est pas perçu par la moyenne des français.

Et peut être pire, qu’a force d’accuser le commentateur d’être partisan on arrive a les faire taire de peur de passer pour ce dont on les accuses.

En sortir sans en faire le bilan serrait un risque mageur que ça recommence.


Voir ce commentaire dans son contexte