Commentaire de freeze
sur Etre patron ? Des CPE en permanence... une mentalité pas vraiment française...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

freeze (---.---.207.52) 21 mars 2006 18:39

Cher Joseph,

Il me semble qu’au delà de la précarité de la position de l’entrepreneur, il ne faille prendre en compte un autre aspect ; plus fragilisant et plus déterminant dans l’analyse des motivations...

L’entrepreneur est responsable civilement et pénalement (vous le saviez ?), mais il l’est aussi socialement (en admettant qu’il soit un authentique être humain, essayez d’imaginer le déchirement de devoir licencier un jour un collaborateur avec lequel vous travaillez depuis des années dans la confiance et l’amitié, admettez simplement que cela puisse exister). Le système a produit de plus en plus de règles de péréquations sensées équibrer les « formidables privilèges » de l’entrepreneur avec la vie misérable des employés...

j’en le sentiment que la perception du patronat Français est trés éloignée de la réalité. Il y a plus de patrons smicars que vous ne croyez. Lorsqu’un employé perd son job, il lui reste peut etre des économies mais lorsqu’un entrepreneur perd son entreprise (la crise passe verticalement) il a déjà réinvesti toutes ses économies pour sauver sa boite et il ne lui reste rien, meme pas les assedic...

la france, c’est grosso modo 4 millions 500 000 entreprises dont 3 millions 800 000 de moins de 5 salariés et 4 millions 350 000 de moins de 100 salariés... On parle de quoi au juste ?


Voir ce commentaire dans son contexte