Commentaire de sleeping-zombie
sur La cannabis n'est un problème que parce qu'on le veut !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sleeping-zombie 9 juin 2012 20:01

(Je vais continuer sur ma route, dussé-je y perdre mon âme)

-Le postulat de la liberté : « je peux faire ce que je veux tant que ça n’embête personne » est rapidement mis en brèche :
—> sans tenter de l’étendre : si je me masturbe dans la sauce blanche des kebabs que je vend, personne n’est embêté du moment que personne n’est au courant... (ouh, c’est gore, merci moi, maintenant j’aurai toujours un doute...)
—> en tentant de l’étendre : si deux personnes sont d’accord pour faire ce qu’elles veut tant que c’est librement consenti, la société n’a pas a mettre son nez dedans non ? non ? et ben si. Car la loi prime sur le contrat, t’as des droits inaliénables, même si tu veux t’en débarrasser. Tu ne peux pas vendre ton droit de vote par exemple, et c’est plutôt une bonne chose.
Et ce qui s’applique pour 2 s’applique également pour 1. (Je prends l’exemple des droits, parce qu’avec les « devoirs » c’est trop facile, tout le monde veut les perdre). C’est con, mais revenir dessus reviendrait à déconstruire beaucoup de choses...
Autrement dit, la loi est (censément) l’expression de la volonté commune. La volonté commune est stupide ? alors on vit dans un pays d’abrutis, mais elle reste la loi...

-Sur l’exemple du gus qui a pris un an ferme : oui, c’est arrivé, mais est-ce uniquement pour une histoire de fumette ? est-ce que (par hasard) la police n’avait pas un dossier épais comme le bras sur le gus pour des pecadilles genre « tapage », « insultes », « vol sans violence » bref, rien qui ne t’envoie en prison, mais le cumul... N’ayant pas le dossier complet de l’histoire sous les yeux, je ne peux pas juger, alors je vais laisser mes préjugés parler... le gus dont parle l’article, je suis sûr que tu aurais détesté l’avoir comme voisin. Tiens, ça me rappelle l’histoire de types qui fument de l’herbe sur le palier d’une tour, la fumée passe sous la porte et enfume l’appart d’a coté. Sont pas méchants pourtant, juste très con. On leur d’arrêter et ils arrêtent, mais pour une heure ou deux seulement... comme des gosses.

-Si les policiers arrêtent de se concentrer sur le cana, à mon avis, qui vaut ce qu’il vaut, ce sera pour se concentrer sur les excès de vitesse. Un truc tout aussi facile et rémunérateur. C’est peut-être mieux, peut-être moins bien, mais ce qui est sùr c’est que ça fera tout autant râler. Pas les mêmes peut-être...


Voir ce commentaire dans son contexte