Commentaire de Sylvain Rakotoarison
sur Sociologie des bouchons Franciliens


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 1er octobre 2012 16:14

 À Sandro,

Excellent article plein d’humour mais qui décrit très sérieusement les bouchons parisiens et ce genre de logique absurde qui donne tout son piquant à la mécanique des fluides. Il faut devoir faire quotidiennement ces trajets dans la région parisienne pour comprendre la nécessité d’utiliser son véhicule. D’une part, la structure étoilée des transports en commun empêche techniquement de les utiliser pour de nombreux itinéraires (ne serait-ce que Orsay-Évry). D’autre part, il y a une différence entre les décisions de circulation à Paris intra muros décidées par les seuls parisiens et leurs représentants (notamment la suppression de places de stationnement qui renforce la pollution dans le centre) et les dix millions de franciliens qui sont obligés de passer par Paris. Chaque commune y va de son tramway sans avoir une vision d’ensemble de la région. Il manque des liaisons concentriques comme pour les périphériques automobiles (périph, A86, N104).

Bien cordialement.


Voir ce commentaire dans son contexte