Commentaire de Tsuba
sur Les mercenaires et la fin de Kadhafi, ou l'art de tondre le mouton


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Tsuba 5 octobre 2012 18:30

Période troublée, Très gros intérêts économiques, Enormes sommes d’argents plus ou moins liquide, politiques schizophréniques, armes lourdes ou légères à chaque coin de rue...
Et il faudrait s’étonner que l’histoire soit limpide ?
Allons tout est possible.
Jusque et y compris, concernant l’assassinat de Mouamar, un pékin quelconque en quête de son quart d’heure de gloire décidant de se faire une réputation en lui logeant une balle dans la tête.

Cela permet de rappeler les limites du recours aux mercenaires mais on le sait depuis l’antiquité .
Dommage pour l’ambassadeur ! RIP


Voir ce commentaire dans son contexte