Commentaire de Marsupilami
sur Michel Onfray : la sainteté athée


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Marsupilami (---.---.244.236) 24 mars 2006 16:06

Certes, mais Hitler était un menteur compulsif et cynique qui voulait s’adresser à des masses profondément croyantes. Pour arriver au pouvoir, il ne pouvait quand même pas dire aux Allemands majoritairement chrétiens : « Je vais éradiquer votre religion et celle de vos ancêtres ». Ils n’auraient jamais voté pour lui.

Rosenberg croyait à ce qu’il disait, alors qu’Hitler disait ce qu’il voulait que les gens croient (« plus c’est gros, plus ça passe », comme disait son factotum Goebbels).

« Dans le cas du communisme marxiste, ce qui est meurtrier, c’est évidemment le communisme, et non l’élément athée qui est tout aussi pacifique que l’agnosticisme ».

C’est une pétition de principe. Je pourrais aussi faire la suivante : « Dans le monothéisme chrétien, c’est évidemment le monothéisme, et non le christianisme, qui est à l’origine de l’Inquisition ». Elle n’aurait pas plus de sens.

Le communisme athée « dur », contrairement au nazisme athée « mou » et plus logique que ce dernier, a essayé, lui, d’éradiquer radicalement l’influence religieuse (églises et temples systématiquement transformés en usines et entrepôts, etc). Il n’y est pas parvenu, mais il a essayé. C’était une politique athéiste délibérée. Vous ne pouvez pas le nier.


Voir ce commentaire dans son contexte