Commentaire de Jonas
sur Racisme : une plaie purulente ! La réponse...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jonas 26 octobre 2012 09:13

Bonjour monsieur Jeremy971


Je vois que le seul esclavage qui vous intéresse est celui des blanc, l’autre , celui des arabo-mulsulman bien plus ancien et plus long dans le temps vous l’occultez. Vous l’occultez parce que cela vient déranger vos schémas établis une fois pour toutes. Cela s’appelle de « l’idéologie ».

Or un esclavage est un esclavage. Vous ne pouvez pas condamner l’un et faire silence sur l’autre. Vous ne pouvez pas trier entre vos frères « esclavagés ». L’esclavage , tabou des pays arabo-musulman ne doit pas être plus tolérant que l’esclavage « atlantique »

Voilà un autre livre écrit par un africain comme vous, et qui s’est intéressé à l’esclavage arabo-musulman. un extrait. :

« Sous l’avancée des arabes (...) des millions d’Africains furent razziés, massacrés ou capturés, castrés et déportés vers le monde arabo-musulman. Cela dans des conditions inhumaines par caravanes à travers le Sahara ou par mer , à partir des comptoirs à chair humaine de l’Afrique- orientale. 

Telle était en réalité la première entreprise de la majorité des Arabes qui islamisaient les peuples africains , en se faisant passer pour des piliers de la foi et les modèles des croyants .
Ils allaient souvent des contrées en contrées, le Coran d’une main, le couteau à eunuque de l’autre, menant hypocritement une » vie de prière« , ne prononçant pas une parole sans invoquer Allah et les hadihts de son Prophète ». - Tidiane N’Diane, Gallimard- T. N’Diane est chargé d ’études à l’ INSEE et directeur de recherches à Sup de Co. Caraïbes. Il est Anthropologue économiste et écrivain franco-sénégalais.

Voici un autre livre qui vous sera d’un grand profit pour prendre l’ampleur de l’esclavage dans le monde arabo-musulman.
 « Race et couleur en islam » de Bernard Lewis« .

 » L’esclavage étant validé et institutionnalisé par l’islam, il eùt été impie chez les Arabes de le remettre en cause. « L’esclavage en terre d’islam reste un sujet à la fois obscur et hypersensible, dont la seule mention est souvent ressentie comme le signe d’intentions hostiles » 

Il faut aussi parler de l« ’Eunuchisme » c -à -d la castration, l’ablation* des organes génital masculin des esclaves pour leurs usage dans les palais princiers . Mais c’est une autre histoire.

*L’ablation n’a jamais été pratiqué dans l’esclavage « Atlantique » non par humanisme mais pour des raisons de main-d’oeuvre, alors qu’elle était courante chez les arabo-musulmans d’ou le peu de noirs dans les pays arabes par rapport à l’Amérique.

Personne ne peut vous empêcher de rester sur votre idée et de ne parler que de l’esclavage des blancs.


Voir ce commentaire dans son contexte