Commentaire de Sylvain Reboul
sur Michel Onfray : la sainteté athée


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Sylvain Reboul Sylvain Reboul 27 mars 2006 09:01

La vision politique du nazisme est religieuse non pas parce qu’elle serait chrétienne, mais parce qu’elle récupère de la religion le culte collectif du chef suprême, le matraquage idéologique de masse fondée sur une vérité transcendante sacrée et une organisation cléricale monolitique chargée de l’imposer : celle raciale du destin « divin » du peuple allemand et de ses héros mythiques.

Toute vision de la politique qui en fait un devoir sacré est religieuse en cela qu’elle réunit les hommes dans la soumission inconditionnelle à un devoir dont la valeur est présentée comme absolue (incontestable).

Il en est de même du marxisme historique qui a fait des partis communistes de nouvelles églises et de la vérité révolutionnaire une nécessité historique sacrée visant la construction du paradis sur terre (société réconciliée, à la fois individualiste et communautariste(!)).

Marx lui-même n’a-t-il pas dit qu’il ne voulait pas abolir la religion (judéo-chrétienne), mais la réaliser ici-bas ?

L’illusion poltique

L’illusion religieuse

Le rasoir philosophique


Voir ce commentaire dans son contexte