Commentaire de Papat
sur Extension du domaine de la crainte


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Papat 15 janvier 2013 13:50

Le sauveur, c’est Francois Asselineau et l’UPR.
Il y a longtemps que les debats sur les sujets vraiment importants ont disparus.
Nos hommes politiques ne sont plus que des VRP des banques et des multinationales.


Voir ce commentaire dans son contexte