Commentaire de Aldous
sur Les masculinistes, une menace pour les droits des femmes et des enfants


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aldous Aldous 18 janvier 2013 08:51

Pathétique sortie.


Si vous voulez débattre il fait apprendre à construire un raisonnement et non vomir les clichés mal digérés dont la propagande féministe vous a gavé.

Mais selon vote bio, vous êtes ’’journaliste’’ ’’dégoutée du métier’’ et des horreurs du monde.

Laissez moi rire. Vous êtes à 100% dans le système, vous adhérez à l’idéologie victimaire, vous vous faites une légitimité personnelle de la souffrance des femmes depuis le paléolithique, et même des enfants.

Pourtant vous semblez bénéficier de tous ce que vous prétendez être privée : droit de vote, droit de divorcer, droit d’avorter, métier et position sociale prestigieux et vous permettant plus d’expression que le citoyen moyen.

Y’a de quoi pleurer sur AV en effet et nous sommes tous affligés des injustices qui vous affligent.

Par opposition, vous nous expliquez que nous, vils hommes blancs, nous sommes des oppresseurs, des violeurs, des incestueux, des imposeurs de burqa et des députés phallocrates, en un mot des salauds.

Personnellement, je ne suis pas député, je n’ai violé personne, j’aime et je protège mes enfants, je n’ai jamais tabassé ma femme, je travaille à maintenir l’entente et l’harmonie dans mon couple et ma famille, je ne donne mon avis sur les vêtements de ma femme que si elle me demande comment ça lui va...

Par contre aussi bien au travail que dans mon couple j’ai eu à faire face à des réflexions vexantes et infondées de la part de femmes influencées par cette idéologie victimaire qui diabolise les hommes de façon outrancière et sème la discorde entre les sexes.

Oui, vous nous emm... comme disait Brassens, il y a les emmerdeuses, et les emmerderesses, vous les surpassez toutes.

Au plaisir de ne plus vous lire. 

Et comme disait Boilau : 

avant que d’écrire apprenez à penser.

Voir ce commentaire dans son contexte