Commentaire de Peachy Carnehan
sur il faut sauver le soldat Spanghero


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 février 2013 22:19

« C’est simplement le résultat de cette Europe pourrie... »

Il y a encore quelques années j’étais favorable à la construction européenne. Si, si, ne riez pas. J’imaginai que le continent deviendrait une espèce de « grande France » ou de « Danemark élargi » sachant protéger ses citoyens des intérêts privés, des puissances de l’argent, des riches escrocs parfumés, et des crapules religieuses.

Naïf que j’étais en ne voyant pas venir la dérégulation et le « marché libre et sans entraves ».

Las, il s’avère que cette Europe est effectivement pourrie, frelatée, gangrénée jusqu’à la moelle par le lobbyisme, le thatchérisme, le néolibéralisme et les banksters. En définitive, et l’exemple des farine animales cité par Wesson le prouve une fois de plus, il s’avére que l’Union Européenne n’est rien d’autre qu’une association de malfaiteurs. Une entreprise de casse, a-démocratique, amorale et dépravée. L’Union Européenne doit crever et tous les moyens doivent être envisagés pour la liquider. Tous.


Voir ce commentaire dans son contexte