Commentaire de satyam
sur Du #CNR à Stéphane #HESSEL : comment ILS tuent la Résistance…


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

satyam 28 février 2013 13:03

La Résistance n’appartenait ni aux communistes (qui étaient pro nazis pendant le pacte germano-soviétique et ensuite aux ordres de Moscou) ni aux socialistes et franc maçons, comme une honteuse propagande voudrait nous le faire croire.
 En effet , on ne peut plus lire un ouvrage ou voir un film sur la Résistance sans trouver 200 fois le mot communiste dans le texte et on ne peut pas lire un ouvrage écrit par d’anciens Résistants sans que les mots socialiste, communiste et franc maçon n’apparaissent 200 fois , comme si c’était un honneur ! parlez nous plutôt de vos actions, de vos citations, de vos médailles...le reste on s’en fout !.)
Quant au merveilleux esprit de la Résistance, il s’est bien terminé début 44 ou les coups bas, les magouilles politiques des partis et les ambitions personnelles l’ont fait éclaté.

Il y a eu un homme qui s’appelait le général de Gaulle(il se trouve qu’il était de droite !) , qui a réuni(certains FTP n’ont pas voulu de cette unification, dont Jean Moulin avait été chargé , mais , comme il leur fallait des armes, des fonds et du matériel,la plupart se sont ralliés) tous les groupes hétéroclites de Résistants pour en faire une armée digne de ce nom, l’armée de l’ombre, dont l’action a été décisive à la réussite du débarquement.
 J’admire ces hommes qui en furent ; beaucoup de héros méconnus en font parti, et il y eu autant de « gaullistes »(même si ce mot vous écorche la bouche) dans la Résistance que de résistants de gauche .
Il faut aussi savoir qu’en1940 , ils n’étaient pas nombreux les Résistants, un tout petit peu plus de 40 à 43 ; mais en 44, après la Libération, il y en avait « des tonnes ». Beaucoup de certificats de complaisances ont été fait...ou marchandés.
C’est comme cela qu’un certain nombre d’anciens collabos ou même miliciens et autres gestapistes se sont retrouvés « résistants », comme un certain nombre qui avaient « résisté » assis sur leur chaise !

Et il est sûr que Jean Moulin (par exemple) restera dans la mémoire collective pour son héroïsme et son action, et non pas pour son appartenance à un quelconque parti

Les récupérations politiques de « la pensée unique » sont minables.
L’histoire n’est pas de la propagande, ni la Résistance, et :

 « l’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie » disait Gandhi.


Voir ce commentaire dans son contexte