Commentaire de Éric Guéguen
sur Aristote juif ? L'argent et le commerce chez Aristote, par Keroas


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Éric Guéguen Éric Guéguen 27 mars 2013 22:10

Lu et approuvé.

Voyez Machiavel, vous allez finir par lire L’Éthique à Nicomaque et les Politiques d’Aristote.
Finalement il aura fallu se rendre compte qu’il disait des choses intelligentes quant à l’économie pour s’intéresser à lui. Attendez de voir ce qu’il dit de la politique...

Car si la majeure partie des lecteurs sortiront conquis par le figure du philosophe grec, il faut bien se mettre dans la tête que ce genre de réflexions n’est possible que dans une perspective naturaliste et finaliste, mue par un ordonnancement des moyens et des fins, ce dans tous les domaines de l’agir humain, dans TOUS les domaines, politique incluse.

-----------
J’ai donc bien aimé la démonstration de l’auteur - mis à part les références aux Juifs qui sont hors propos et parasitaires.
Et puis ça vous aura donné l’occasion de voir combien, au contraire de ce que vous pensez d’ordinaire, l’enquête aristotélicienne est ancrée dans le réel, dans la logique la plus élémentaire, dans la concaténation des moyens (actuels) et des fins (à long terme). Bref, je ne peux que vous inviter à vérifier ces dires par vous-même, une fois pour toutes.

Les Anciens ont énormément de choses à apprendre aux Modernes, mais ces derniers n’en prendront conscience, semble-t-il, que lorsqu’ils auront tout perdu, et leur bien propre, et leur héritage antique.

EG


Voir ce commentaire dans son contexte