Commentaire de joletaxi
sur L'argent dette : un système de blanchiment de fausse monnaie 100% légal


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

joletaxi 21 avril 2013 12:49

bon
il fait froid, moche, un vrai temps de novembre parfaitement en phase avec la prévision de poele à frire, et c’est l’heure de l’apéro

vous écrivez :
 L’argent que vous déposez sur votre compte est en réalité un prêt que vous faites à votre banque. Celle-ci considère pourtant que c’est son argent, et elle en dispose sans vous demander votre consentement sur l’usage qu’elle en fait.
oui, et non
l’argent est une créance que vous avez ,garantie par l’état.Vous pouvez l’échangez contre des biens, des services, ou le prêter, à votre voisin, ou à votre banque, rémunéré ou pas.
L’argent représente et constate une provision de richesse,mais vous auriez pu la constituer en or, en biens immobiliers, ou .. en noisettes.
Quand vous prêtez à votre voisin, vous pouvez éventuellement lui demander quel usage il va faire de cet argent.Le regroupement de ces opérations par votre banque rend cette opération virtuellement impossible.Mais vous avez échangé une créance monnaie, contre un titre de créance, votre dépôt, monnayable suivant les conditions de votre dépot.
Il n’y a rien là de caché, ni même : de critiquable.

Ensuite, croire que la banque vous prête l’argent que d’autres clients ont déposé est la deuxième idée reçue à jeter à la poubelle : la banque ne possède pas dans ses coffres l’argent qu’elle vous prête.

ben c’est complètement faux,et il suffit de lire votre précédant argument.
la banque place votre dépot de la façon qu’elle juge la plus sure et la plus rentable.Si elle n’a pas assez de fonds, elle va emprunter auprès d’autres banques, qui elles ont des fonds à placer, des dépots de clients, des fonds propres, des emprunts arrivés à échéance etc.
Chaque jour, des sommes considérables sont échangées sur le marché interbancaire,ce qui permet à votre banque, d’accorder des prets,ou de jouer sur les marchés des matières, des obligations etc, bien au delà de son en caisse.
Mais chaque prêt, chaque achat à terme, chaque opération, a son pendant en actifs garantis, vos dépots, vos hypothèques, vos titres déposés etc.Ceci oblige la banque à faire péridiquement un état de ses positions et garanties, qui lui permet d’avoir accès au marché interbancaire.

Elle vous prête de l’argent qui n’existe pas, et en vous faisant signer une reconnaissance de dette vous oblige à lui verser chaque mois la mensualité prévue au contrat de prêt. Vos versements enrichissent mois après mois la banque par de l’argent frais en monnaie sonnante et trébuchante.

ben si, elle échange avec vous une garantie( la reconnaissance de dettes, associée à un actif en devenir, l’achat d’une voiture par exemple),et forte de cette garantie, elle va vous permettre de réaliser ce projet d’enrichissement de votre part( bon, la voiture, ...,mais cela pourrait être une maison, une machine, etc) et d’u autre côté elle va utiliser le dépot du voisin, ou d’un rentier US, et va à chaque échéance se servir sur la différence de taux.Elle participe donc à votre enrichissement personnel( on peut supposer que votre décision d’emprunt est motivée par un espoir d’enrichissement, qui serait sinon impossible, c’est à cela que sert le crédit),à son propre enrichissement, et à celui du rentier, prélevés sur votre réussite .

L’État à besoin de 100 milliards d’Euros ? Pas de problème, la banque fait signer à l’État une reconnaissance de dette de 100 milliards d’Euros. Cette simple signature rend instantanément la banque plus riche de 100 milliards d’Euros.

ben non.
contrairement à vous, l’état est réputé être un emprunteur fiable.On ne lui demande pas de garantie, elle est inhérente à l’état.par exemple, il n’en est pas de même des régions, (sauf si garanti par l’état, des communes, des collectivités.Je connais une commune bruxelloise dont l’hôtel de ville est gagé !)
L’état emprunte donc, aux banques, aux fonds de placement, aux edgefund des paradis fiscaux en émettant des titres, obligations, aux taux correspondants à sa réputation.
Vous pouvez utilement participer à aider votre pays en achetant des bons du trésor, et par exemple, la dette japonaise est pratiquement aux mains de ses citoyens.
ce qui veut dire, pour les japonais, c’est qu’ils confient à l’état, le fruit de leur enrichissement sous forme de monnaie.Il n’y a donc nulle part création de monnaie.Il en est de même pour la banque, qui achète des bons du trésor , soit avec ses liquidités, soit en empruntant sur les marchés, auprès d’autres banques désirueses de faire fructifier des liquidités disponibles.

Aujourd’hui, l’instauration de la banque européenne a privé les États de leur souveraineté monétaire.
ben fort heureusement, vous imaginez la grèce, l’espagne, émettant des tonnes de monnaie,avec la même valeur faciale dans toute l’europe ?

Une structure dédiée appelée « caisse de refinancement des établissements de crédit » va lever de l’argent sur les marchés financiers, dans le but de le prêter aux banques

cela découle de ce qui est expliqué plus haut.

si, entre banques, on suspecte que les supports sensés être contrepartie du passif, sont douteuses, les banques vont cesser de se prêter entre elles, et la belle machine va se bloquer.
Et comme votre banque n’a plus confiance en ses collègues, elle n’aura sans doute pas la liquidité pour vous accorder votre prêt, bloquant toute l’économie.
Les états étaient donc les seuls capables de par leur statut, de se substituer aux acteurs habituels.Mais ces rpêts ne se font pas à fonds perdus, ils sont rémunérés.Par exemple ; l’état belge a encaissé plus de 150 millions dans son renflouement de Fortis.
Il n’y a donc pas de complot, d’escroquerie.
je vous signale au passage que les banques ont perdu la moitié de la valeur des titres qu’elles détenaient sur la Grèce.Elles se rattraperont sur votre dos, quand vous demanderez un service, c’est ça la solidarité européenne.

En faisant signer à l’État français (c’est à dire nous, le peuple) une reconnaissance de dette de 320 milliards d’€uros, l’industrie bancaire remplit instantanément ses coffres de ce montant, en fausse monnaie.
certainement pas, le cas de la grèce devrait vous en convaincre.
la moitié des edgefund ont explosé en vol(ruinant au passage tous les vilains évadés fiscaux),et pas mal de retraités US sont au travail ,car leurs titres ne valent plus rien.

Il y a bien création de monnaie, quand la BCE décide d’augmenter la masse monétaire,en prêtant directement au secteur bancaire, en contrepartie de depots de garanties.
ceci n’aurait rien de choquant, car dans un monde en croissance, il est normal d’juster la masse monétaire à la richesse globale.cela devient plus discutable dans une zone sans croissance.cela devient franchement inquiétant quand la BCE accepte des garanties foireuses,en toute connaissance de cause.
mais la monnaie sert toujours de moyen d’ajustement à la richesse d’un pays, en fixant la valeur d’échange de celle-ci en fonction de sa capacité d’échange avec des acteurs économiques .
Ceci peut être basé sur des critères objectifs,cas de l’Argentine, ou subjectifs, cf les USA, qui font tourner l’imprimante plein pot, et dont le $ trouve toujours des preneurs.

J’espère que dorénavant, vous n’irez plus pisser sur la porte de la banque voisine.

bon dimanche


Voir ce commentaire dans son contexte