Commentaire de le crocodile
sur « Ode à Priape », ou la Bourgogne libertine


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

le crocodile 16 mai 2013 08:41

Mieux vaut parler de culs et de cons 

Que dire du mal de son prochain .

Voir ce commentaire dans son contexte