Commentaire de Karol
sur Les idiots utiles du néocapitalisme mondial


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Karol Karol 4 juin 2013 15:40

Bien que je n’ai pas tout compris, je crois que vous pointez bien le cœur de la question. Comment « brider » ces cerveaux reptiliens qui, libérés de toute contraintes à l’échelle internationale, ont pu dans la démesure faire fonctionner leur avidité en s’affranchissant de tout principes philosophiques et morales et en enfermant les consommateurs dans un« égoïsme moutonnier ».
 Oui le néolibéralisme et le « grand marché » enferme l’individu, l’oppresse mais en aucun cas ne le libère. L’homme est condamné à être le spectateur passif de son propre désastre.

J’encourage à lire Le philosophe Dany Robert Dufour et en particulier « L’individu qui vient après le libéralisme » «  » nos sociétés occidentales souffrent non pas d’un excès mais d’un manque d’individualisme. Elles manquent de cet individu qui pense et agit par lui-même« .
 
L’individu doit pouvoir s’émanciper en sachant que la conquête de cette autonomie passe par l’aide et le respect de l’autre. Le nouvel individu doit être un »individu altruiste et sympathique"


Voir ce commentaire dans son contexte