Commentaire de Karash
sur Les idiots utiles du néocapitalisme mondial


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Karash 4 juin 2013 23:56

"Pour les Français, le libéralisme est une idéologie qui prône la liberté du loup et du mouton dans la bergerie, pour utiliser une image simple à la Hegel. On peut en penser ce qu’on veut, c’est cela la liberté.« 

Pour les libéraux, le socialisme c’est la famine à égalité pour tous.

Par pitié, un peu de sérieux.

Tout comme Staline/Mussolini/Hitler n’est pas le modèle du »socialiste" qui restera dans l’histoire, le financier véreux biberonné aux plans de sauvetage et à l’optimisation fiscale n’est pas le modèle du « libéral » qui restera dans l’histoire. Par définition, les opportunistes vont piocher dans toutes les philosophie politique, raconter n’importe quoi, pour aboutir à leur fin que ce soit leur intérêt personnel, la satisfaction de leurs désidérata ou de leurs perversités.

Le libéralisme, à la base, c’est une philosophie politique dont la seule prétention est d’affirmer qu’il n’existe aucune autorité de droit divin, que son but est la maximisation du bien être collectif, entendu que le bien être collectif est la somme du bien être individuel de chaque « souscripteur » du droit en question.

Ce qui veut dire que si des moutons libéraux se trouvent dans une bergerie libérale avec un loup libéral, c’est parce que les moutons ont eux même ouvert la porte au loup. I.e, cela veut dire que ce sont des moutons suicidaires, ou tarés au sens biologique du terme, et qu’aucune philosophie politique ne peut rien pour les sauver, pas plus la philosophie socialiste que la philosophie libérale.


Voir ce commentaire dans son contexte