Commentaire de Gabriel
sur Coup d'état médiatique en Grèce


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gabriel Gabriel 12 juin 2013 10:06

Aldous, vous parlez là d’un ovni médiatique. Je comprends mieux la démarche des valets de la finance qui ont pris cette décision. Evidement ce n’est pas chez nous qu’ils arrêteraient la diarrhée télévisuelle des chaines publiques. Merci pour ces précisions.

πολύ θερμά


Voir ce commentaire dans son contexte