Commentaire de jack mandon
sur Ballade en quête de liberté


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 27 juillet 2013 13:04

Alinea,

En fait, il ne faut pas se méprendre, là où tu écris un lune,
moi je lis une lune.
J’ai des amis juifs, chez eux, les consonnes seules s’écrivent,
l’absence de voyelles n’altère pas la qualité de la culture, à moins
d’avoir la combattivité de Nietzsche et un réflexe d’enseignante.
pour qu’il naquisse, comme si c’est pas assez douloureux comme ça
de débouler dans le monde sans comprendre ce qui nous arrive.
Il faut en plus mettre l’orthographe en demandant pardon. (wouaf)

Au fait, pour le lune, c’est comme pour Nietzsche, c’est germanique.
Chez nos cousins germains, l’astre lunaire est masculin.

Au fait ? une petite soeur germaine, ça existe ?


Voir ce commentaire dans son contexte